L'Adénite sébacée

L’adénite sébacée est une dermatose inflammatoire destructrice des glandes sébacées encore mal comprise. Peu fréquente chez le chien, elle touche principalement les jeunes adultes.

...

Prédispositions raciales

La Caniche et l'Akita Inu sont particulièrement concernés par cette affection. Le Samoyède, le Springer anglais et le braque Hongrois (Vizsla) semblent être également fortement prédisposés.

Il est impossible de répondre précisément aux questions sur la transmission de la maladie car les connaissances sur cette affection sont encore trop sommaires. Néanmoins, si la pathogénie reste inconnue, la composante héréditaire de la maladie est fortement suspectée aussi, tout chien atteint devrait être écarté de la reproduction.

Symptômes

Les symptômes sont plus ou moins marqués et vont de la desquamation légère à sévère, avec de possibles complications infectieuses. La maladie peut rester localisée ou se généraliser. L’alopécie est fréquente.

Traitement

L’adénite sébacée est incurable mais elle fait l’objet d’un traitement, ne serait-ce que pour gérer les infections cutanées secondaires. En fonction de la sévérité des symptômes, le traitement va de la simple supplémentation en acides gras essentiels associée à des topiques (kératolytiques ou kératorégulateurs) au traitement systémique (corticoïdes, vitamine A).

Pronostic

Plus la maladie est diagnostiquée et prise en charge tôt, meilleur est le pronostic. Les chiens à poil court présentent généralement une forme atténuée et le pronostic est meilleur pour ces animaux que pour les chiens à poil long.

La maladie fait l’objet d’études qui devraient permettre, à terme, le développement de tests génétiques de dépistage, mais il n’en existe pas encore à ce jour.

Dernière mise à jour : Novembre 2021