Guide des Bonnes Pratiques pour le Bien-être

La Centrale Canine s’engage pour le Bien-être des chiens en rédigeant le Guide des Bonnes Pratiques en élevage canin. Il a pour objectif de recenser les actions à mettre en place pour s’assurer du bien-être de son (ou ses) chien(s).

...

Guide des Bonnes Pratiques

Le bien-être est défini par 5 libertés fondamentales :
1. L’absence de soif, de faim ou de malnutrition.
2. L’absence d’inconfort physique.
3. L’absence de douleur, de blessure, de maladie.
4. L’absence de peur, de stress, de détresse (aspect psychologique).
5. L’expression des comportements normaux, par exemple, la possibilité de creuser, courir, interagir avec ses congénères, explorer.

Il est indispensable de veiller au respect de ces 5 libertés pour que nos chiens puissent être toujours dans un état de bien-être optimal

Le Guide des Bonnes Pratiques permet de connaître les grandes lignes des différentes actions à mettre en place pour les situations les plus courantes en élevage canin. Pour cela, l’équipe du Service Santé de la Centrale Canine a travaillé en collaboration avec Laurène Cadene-Schulik, experte en éthique animale.

Le guide permet d’appréhender la question du bien-être en suivant une démarche scientifique, comme recommandé par l’ANSES :

  • Analyse des facteurs de bien-être, définition des besoins des animaux, caractérisation des atteintes au bien-être dans le cadre d’un élevage canin, identification des facteurs ayant une influence positive ou négative sur le bien-être des chiens.
  • Description des bonnes pratiques à mettre en place pour chaque facteur influençant le bien-être et dans le cadre d’un élevage canin.
  • Mise en œuvre des contrôles, autocontrôles et contrôle par échantillonnage.
  • Ce guide est une ligne de conduite, mais les bonnes pratiques qui en découlent ne sont pas forcément universelles, c’est à chaque éleveur d’adapter celles-ci à son bâtiment, à son mode d’élevage, à ses chiens.

    L’éleveur est le garant du bien-être et de la bonne santé de ses chiens au quotidien et il peut compter sur son vétérinaire, mais aussi son club de race pour lui prodiguer des conseils adaptés.

    La Centrale Canine s’est engagée en 2020 dans la démarche de rédaction du Guide des Bonnes Pratiques pour la filière canine en France. Il sera disponible sur cette page dès sa validation par le Ministère de l’Agriculture et l’ANSES.