L'Anomalie de l’oeil du Colley

L’Anomalie de l'oeil du Colley, appelée également hypoplasie choroïdienne est une maladie héréditaire monogénique autosomale récessive, qui touche essentiellement les chiens de races Colley, Berger australien, Border Collie et Shetland. En fonction du stade de l’atteinte, cette pathologie peut entraîner ou non la perte de la vision. par le Dr vétérinaire Karine Le Bleis

L’Anomalie de l'oeil du Colley est une maladie héréditaire due à la défectuosité d’un seul gène (monogénique), non liée au sexe de l’individu (autosomale) et nécessitant la transmission du gène défectueux par chacun des deux parents à la descendance (récessive).

...

L'Anomalie de l’oeil du Colley

...

Il existe une grande variabilité des symptômes exprimés en fonction de la race atteinte, ainsi qu'une grande variabilité entre les individus atteints au sein d’une même race. L’anomalie génétique entraîne un développement anormal du tissu vascularisé présent sous la rétine et appelé choroïde. On peut alors distinguer 4 grades de la pathologie en fonction du degré d’atteinte des structures oculaires.

Pour les grades 1 et 2, l’atteinte est légère et non évolutive, la choroïde s’amincit mais reste fonctionnelle durant toute la vie du chien sans perte de vision.

Pour les grades 3 et 4, l’atteinte est grave et évolutive, il existe un colobome qui est une fissure ou cavité congénitale sur la papille optique (où prend naissance le nerf optique), qui en fonction de sa taille pourra entrainer une déficience visuelle allant jusqu’à la cécité totale (décollement partiel ou total de la rétine, hémorragies intra-oculaires). Le colobome peut être uni ou bilatéral.

Attention, cette atteinte est monogénique, due à une défectuosité sur un seul gène et la variabilité des symptômes est grande entre les individus d’une même race. Ceci implique que des parents atteints de grade 1 ou 2 (forme légère) peuvent avoir une descendance avec grade 3 ou 4 (forme grave)

Comment établir un diagnostic fiable

L’AOC peut être diagnostiquée par un examen de fond d’oeil à l’aide d’un ophtalmoscope après avoir dilaté la pupille, l’examen est fiable s’il est pratiqué sur un chien de 6 à 8 semaines car avec l’âge le fond d’œil peut à nouveau paraitre normal en masquant les lésions du tissu choroïdien.
Pour les formes plus graves, avec association de colobome, on peut distinguer un trou plus ou moins grand dans la papille optique, un décollement partiel ou total de la rétine (échographie oculaire) et des hémorragies intra-oculaires avec des vaisseaux de taille inégale et non répartis de façon homogène.
Il existe un test de dépistage génétique (le détail des races concernées peut être consulté sur la fiche GENODOG), réalisable à partir d'un simple frottis buccal authentifié par un vétérinaire.

Pourquoi dépister votre chien

Le dépistage précoce va permettre d’identifier les individus atteints, les individus porteurs susceptibles de transmettre l’anomalie oculaire à la descendance et de sélectionner les reproducteurs sains pour les croisements futurs. Ceci pourra à plus ou moins long terme éviter de propager la pathologie dans les lignées et au sein de chaque race prédisposée.

Les individus porteurs des 2 copies du gène défectueux (1 copie du père et 1 copie de la mère) sont des individus atteints donc malades. Les symptômes étant très variables entre les individus d’une même race, il est important de faire des contrôles réguliers auprès d’un vétérinaire ophtalmologue, car un chiot peut entre 6 et 8 semaines d’âge présenter une forme légère d’AOC (grades 1 et 2), mais aussi une forme grave évolutive et invalidante (grades 3 et 4) qui nécessiteront d’autres examens et des traitements particuliers.

Glossaire

Monogénique : maladie pour laquelle un seul gène est impliqué.

Autosomale : maladie pour laquelle le chromosome porteur du gène altéré est un chromosome autosome, donc non sexuel (X ou Y).

Récessive : maladie pour laquelle l’expression n’est possible que si les deux parents ont transmis la copie du gène altéré à la descendance.

Porteur sain : individu porteur d’une copie du gène sain et d’une copie du gène altéré, capable donc de transmettre à son tour le gène altéré à la descendance.

Colobome : anomalie de développement d’un tissu oculaire durant la vie embryonnaire (fente, cavité).

Papille optique : point de réunion des fibres nerveuses de la rétine donnant naissance au nerf optique.

Dernière mise à jour : Juin 2010