La beauté du poil

Le shampoing pour animal domestique n’est pas souvent perçu comme un véritable soin de la peau et du pelage. Cependant, peu de personne ont conscience de l’intérêt d’un shampoing vétérinaire pour la santé et le bien-être de leur animal.

...

"Mon chien n’a pas besoin d’être lavé, le brossage suffit"

Le brossage est effectivement essentiel pour démêler le poil, éliminer les poils morts et les corps étrangers, favoriser l’irrigation cutanée et surveiller l’état de la peau (tumeurs, parasites, croûtes…). Mais le lavage est nécessaire pour retirer toutes les salissures (notamment les substances allergisantes), les squames et l’excès de sébum. Ne jamais laver votre chien diminue votre confort (odeur du pelage), mais peut aussi favoriser des affections cutanées.

"Laver un chien lui abîme la peau"

Un lavage fréquent peut provoquer des irritations cutanées mais,en général, c’est l’emploi d’un produit inadapté qui est en cause. En effet un produit trop détergent (par exemple, certains gels douches) peut retirer le film lipidique qui protège la peau et la dessécher, entraînant un effet rebond d’hypersécrétion de sébum, plus vous lavez votre chien, plus son pelage est gras. En revanche les shampoings vétérinaires sont non détergents (à base de lipo-aminoacides), ils préservent le film lipidique à la surface de la peau (céramides).

Ils permettent ainsi de laver votre animal en moyenne une fois par mois ou même plus souvent si nécessaire.

"Vos produits sont trop chers, j’utilise mon propre shampoing"

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la peau du chien est plus fine que celle de l’Homme et son pH est neutre, alors que la peau humaine est acide (pH 5,5). Un shampoing humain sera donc forcément trop acide et irritant pour la peau de votre animal et l’économie réalisée sur le produit risque d’être rapidement grevée par le coût d’un traitement dermatologique.

"Mon chien sent mauvais, j’ai beau le laver, l’odeur revient toujours et il a des pellicules"

Si vous n’utilisez pas un shampoing vétérinaire, sans doute ce produit est-il trop agressif. Si vous utilisez un shampoing vétérinaire, peut-être n’est-il pas adapté à l’état actuel de la peau de votre chien. Il existe en effet des déséquilibres cutanés qui ont des causes multiples, comme l’hyperséborrhée qui donne une sensation de poil gras ou l’hyperkératose qui provoque des squames. Vous pouvez essayer un shampoing physiologique séborégulateur mais si le problème persiste, une consultation est recommandée.

"On m’a dit de laver mon chiot, est-ce utile"

Plus un chien est habitué tôt à être lavé, plus il sera socialisé et se laissera faire une fois adulte. Il n’aura peur ni de l’eau, ni d’être manipulé (utiliser un shampoing pour chiots). Certaines parasitoses ou dermatites infectieuses sont traitées par des shampoings spéciaux, à réaliser fréquemment, au moins le temps du traitement. Dans ce cas, habituer l’animal jeune aux shampoings facilitera grandement la réussite du traitement.

"Il déteste être lavé"

A vous de rendre ce moment agréable en respectant certaines précautions. Une température de l’eau de 37° C lui permet de ne ressentir ni chaud ni froid. Faire entrer l’animal dans le bac vide, sur un antidérapant, lui évite le stress d’être plongé dans l’eau. Le caresser en approchant progressivement le jet d’eau lui permet de ne pas être effrayé et d’associer cette action à une "récompense". Masser la peau doucement pour faire mousser le shampooing le rassure (protégez les yeux et les oreilles). Au moment de rincer, flattez toujours l’animal, et associez le séchage avec la serviette à un jeu. Si un chien devient agressif au moment du bain, demandez une consultation.

"Le vétérinaire m’a prescrit un shampoing traitant, quelle est la différence"

Contrairement au shampoing physiologique, le shampoing traitant est un véritable médicament (sur prescription) car il contient un principe actif thérapeutique. Quatre précautions sont à respecter pour garantir son efficacité :

  • Toujours faire deux applications successives, car la seconde est celle qui permet le soin.
  • Bien faire mousser le produit puis laisser poser en respectant le temps indiqué.
  • Rincer soigneusement pour éviter de laisser des résidus irritants
  • Respecter la fréquence et la durée de traitement prescrites par le praticien.
  • "Après le shampoing, mon chien se gratte systématiquement"

    S’il se gratte aussi en dehors des bains, il souffre peut-être d’une affection dermatologique ou d’une parasitose et une consultation est nécessaire. Si le prurit suit systématiquement le bain, peut-être avez-vous une action trop irritante, ne pas frotter trop énergiquement ni utiliser de sèche-cheveux trop chaud. Enfin, peut-être a-t-il une peau très sensible ou très sèche. Selon le cas proposez de tester un shampoing physiologique calmant, contenant un antiprurigineux naturel (colloïde d’avoine, huile essentielle) ou un shampoing émollient.

    Source : Lorenza Richard pour la Dépêche ASV