Friandises pour chiens : idées reçues

Qui n’a jamais craqué pour son chien ou son chat en lui donnant une petite friandise en guise de récompense. Ce geste est des plus naturels et ne porte pas à conséquence si ce n’est qu’à faire plaisir à l’animal et à son maître, à condition de bien choisir sa friandise et de respecter sa fonction au quotidien. Petits rappels loin d’être inutiles! Par Didier MARTIN, Rédacteur en chef d’animalinfo

...

Friandises pour chien,bonne ou mauvaise idée

Des friandises, pourquoi faire ?

Les friandises ont plusieurs véritables objectifs. On peut en citer 6 principaux.

  • Tout d’abord, elles sont un des moyens les plus simples pour nouer et entretenir un lien affectif avec votre animal. Peu de chats et encore moins de chiens ne résistent à l’appel de la friandise et ils garderont en mémoire aisément ce plaisir que vous lui avez procuré. Quitte à, de nouveau, vous le réclamer, mais de cela nous en reparlerons.
  • La deuxième fonction est une fonction éducative. Elles sont communément préconisées en guise de récompense pour féliciter une action correctement effectuée par l’animal. La démarche de se servir de nourriture pour élever son animal est parfois critiquée. Pourtant quoi de plus légitime, un chien aura sans aucun doute plus d’entrain à suivre les conseils et ordres de son maître que s’il sait qu’après, viendra une récompense plutôt qu’une punition. Comme tout outil d’éducation, c’est dans la mesure et le discernement que se trouve la bonne voie.
    Les friandises peuvent aussi avoir des qualités et vertus d’aide à la santé et au bien-être de l’animal.
  • Tout d’abord, la friandise est par nature appétente pour l’animal. On pourra s’en servir pour faire retrouver le chemin de sa gamelle à un chat ou chien qui aura perdu l’appétit suite à une maladie par exemple.
  • La prise de médicament est parfois vécue par les propriétaires comme une véritable épreuve, la friandise peut alors être d’une aide précieuse.
  • Certaines friandises industrielles peuvent tenir un rôle de compléments alimentaires souvent grâce à de hautes teneurs en vitamines et nutriments essentiels inclus dans leur composition. N’hésitez pas à demander l’avis de votre vétérinaire surtout en cas de diagnostic de carences alimentaires.
  • Enfin, on trouve désormais des friandises qui possèdent un rôle hygiénique. Grâce à l’action mécanique sur les dents, elles luttent contre la formation de la plaque dentaire et du tartre sur les dents. Attention toutefois à bien adapter la friandise à la taille, l’âge et la gueule de l’animal.
  • Friandises, mode d’emploi. Choisissez bien vos friandises !

  • Tout d’abord tout aliment donné à votre animal en plus de ses repas est un apport supplémentaire en calories. II vous faut donc en tenir compte sous peine de déséquilibrer ses besoins alimentaires. Ayez toujours à l’esprit que l’obésité est un fléau qui fait perdre des années de vie à votre animal.
  • Contrairement à beaucoup d’idées reçues, les restes de repas sont rarement de bonnes friandises. Souvent trop grasses, ou trop sucrées, parfois dangereuses comme le chocolat ou comme certains os (lapin, porc, par exemple) qui forment de véritables pointes dans la gueule ou obstructions intestinales. Vous risqueriez de transformer votre délicate attention en catastrophe et une visite en urgence chez votre vétérinaire!
  • Les friandises industrielles sont de plus en plus adaptées encore vous faut-il choisir la bonne.
  • Quelques rappels :

  • Si vous avez un chien... prenez des friandises pour chiens. De même pour votre chat.
  • Respectez la race et donc la taille de votre animal (veillez à ne pas donner de friandise trop petite sous peine de voir votre chien s'étouffer avec). Cela joue sur la taille de la friandise que cela soit pour un snack, des croquettes ou des os à mâcher.
  • Préférez les friandises pauvres en sucres et matières grasses.
  • Veuillez à ce que toutes friandises du style oreilles de porc à mâcher, os en cuir de vache, ne soient pas blessantes pour l’animal.
  • Si votre chien ou votre chat souffre d’obésité évitez toutes calories supplémentaires, même légères. Cela risque de lui ouvrir encore plus l’appétit.
  • Vous pouvez réaliser vous-mêmes vos biscuits. Veillez bien-sûr à ne pas utiliser d’aliments interdits (chocolat) ou déconseillés (sucres).
  • Friandises, c’est vous qui commandez!

    Donner une friandise à votre animal, quel que soit votre objectif ou motivation est un acte que vous devez décider et maîtriser.

    Décider et maîtriser, les gages du succès

  • Parce vous ne devez jamais laisser votre animal et principalement votre chien venir réclamer sa récompense. Que cela soit à la fin du repas ou après un acte réussi, c’est vous qui décidez, où, quoi et quand donner. En respectant cette règle de bon sens, non seulement vous montrez immédiatement qui est le maître et ne rentrez pas dans un rapport de force dont votre animal comme vous-même sortiriez perdant.
  • Une friandise à la fois. Pour être efficace, inutile de donner le paquet d’un seul coup. Votre animal appréciera au contraire une prochaine récompense plus tard.
  • Ne rentrez pas dans le systématisme. Vous pouvez récompenser votre animal autrement que par fa nourriture, les caresses, le jeu, la promenade sont des moyens que votre animal apprécie aussi. En somme, sachez dire non et dire "c’est fini!".
  • En matière d’éducation, dès que votre animal aura compris vos demandes verbales, espacez les récompenses en nourriture jusqu’à quasiment les supprimer, mais n’oubliez jamais de féliciter votre animal.
  • Apprenez à ce que votre animal fasse clairement la différence entre le biscuit de votre enfant et sa friandise. Pour cela, ne lui donnez jamais celui de votre enfant même s’il est tombé par terre.
  • Si c’est votre enfant qui donne la friandise, faites en sorte que votre animal le respecte, notamment en prenant doucement sa récompense.
  • Source : animalinfos n°20

    La SCC rappelle que l’alimentation industrielle sèche (croquettes) convient à vos chiens et qu’elle est parfaitement EQUILIBREE. Attention donc à ne pas déséquilibrer l’alimentation de votre chien. L’apport nutritionnel apporté par les friandises doit être calculé et retiré de la ration afin d’éviter tout surpoids.