Mon chien mange n'importe quoi

Il n’y a pas que la nourriture qui intéresse les chiens. Certains avalent des substances normalement non comestibles, au point d’endommager leur environnement, d’écœurer les maîtres et, plus grave, de se rendre sérieusement malades.

...

Il mange n'importe quoi

Excréments d’autres animaux, herbe, terre, vêtements, meubles, voire cailloux sont parmi les proies insolites régulièrement citées par les propriétaires.

Quelles sont les raisons qui peuvent pousser nos animaux à de tels comportements ?

Les causes de la coprophagie (le fait d’ingérer des excréments) et du pica (ce qui n’est pas dérivé des aliments) ne sont pas encore toutes connues.
Selon les hypothèses, on trouve les comportements motivés par la recherche d’attention du maître.
Dans ce cas, même des remontrances peuvent entretenir l’attitude d’avaler tout et n’importe quoi, la réprimande étant une réponse à son action, on alimente ainsi son comportement. C’est-à-dire qu’on l’incite, sans s’en rendre compte, à recommencer lorsqu’il voudra que l’on s’occupe de lui, il sait comment agir sur nous.

Il y a aussi les jeunes chiens qui ont tendance, pour certains, à mastiquer tout ce qui leur passe sous les dents. Par exemple dans le cadre du jeu, le chien commence à mâchouiller quelque chose et finir par l’ingurgiter. Mais cela arrive aussi avec les chiens âgés. Difficile alors de conclure à une unique cause, sans doute y-a-t-il une accumulation de plusieurs éléments.

Que faire ?

A part l’anticipation, il y a peu de solutions efficaces avec certitude. Retirer les excréments du jardin, ramasser immédiatement quand il fait ses besoins à l’extérieur de son cadre de vie, installer la litière du chat hors de sa portée, ranger les vêtements sales, retirer les objets qu’il trouve à son goût, veiller à lui proposer des jouets et des distractions pour qu’il s’ennuie le moins possible, etc. et le garder en laisse quand le terrain est trop "miné" pour une promenade détendue.

Néanmoins ces solutions ne se concentrent que sur la manifestation du problème. Il serait plus productif, en termes de durée et d’apaisement de l’animal, de chercher avec un comportementaliste les raisons de telles attitudes, et ce qui semble les renforcer.

Parfois quelques ajustements dans le système relationnel suffisent à améliorer ces comportements indésirables.

Source : Laurence Bruder Sergent, comportementaliste et formatrice, auteur des livres "la cause des chiens", "mon chien est quelqu'un de bien" et co-auteur de "j'éduque mon chien moi-même"

...