Savoir conserver les aliments de nos chiens en 10 question

Croquettes, boîtes ou pochons, vous choisissez avec attention les aliments de votre chat et de votre chien. Mais êtes-vous sûr de limiter l’altération de leurs aliments. Voici quelques réponses aux questions qui peuvent se poser sur leur conservation.

...

Comment bien conserver les aliments de votre chien

1. Comment les aliments se dégradent-ils ?

Tous les aliments s’altèrent naturellement dans le temps. Ils peuvent se détériorer par contact avec l’air. L’oxygène dégrade les graisses et les vitamines. Cette altération est plus importante en présence d’humidité et quand il fait chaud. Pâtées et croquettes peuvent aussi servir d’aliments à des insectes, des bactéries ou des moisissures. Les fabricants doivent s’assurer au départ qu’ils en sont indemnes. Après l’achat, il vous appartient de les conserver à l’abri de ces contaminations.

2. Quelles sont les risques pour les animaux ?

En plus des risques de toxicité alimentaire, plus limitées chez le chien que chez le chat, il en découle une modification de la composition, une diminution du taux global de vitamines, un rancissement et donc une diminution de l’appétence des aliments. L’odeur de rance est une conséquence immédiate de l’oxydation des graisses. Compte tenu de leurs capacités sensorielles, chien et chat perçoivent bien avant vous toute modification minime des graisses. Il peut même arriver qu’ils refusent de s’alimenter alors que vous ne sentez rien de suspect.

3. Comment conserver les aliments humides ?

Les aliments humides sont des aliments stérilisés et conditionnés en emballages hermétiquement clos. Comme pour l’alimentation humaine, il y a une date limite de consommation. Avant ouverture, les boites et pochons se conservent dans un placard au sec. Compte-tenu de la nature du produit, il est impératif de conserver après ouverture, la boîte ou le pochon au réfrigérateur. Utilisez-les dans les deux jours maximum.

4. Comment conserver les croquettes ?

La plupart des aliments secs sont conditionnés en sacs étanches, opaques, imperméables à l’eau et souvent sous atmosphère contrôlée (azote). La présence d’azote évite l’oxydation et permet une bonne conservation avant ouverture. Mais une fois le sac ouvert, de l’oxygène pénètre dans le sac. Le sac de croquettes entier et fermé peut alors être placé dans un grand récipient hermétique, à l’abri de la lumière et de l’humidité. Les sacs doivent être conservés à température plus ou moins constante (pas sur le balcon). Les variations de température provoquent de la condensation, source de moisissures.

5. Combien de temps peut-on conserver les croquettes ?

Quand l’emballage est fermé, il faut tenir compte de la date de péremption. Quand le sac est ouvert, il faut compter environ un mois. En moyenne, il est donc recommandé d’acheter des sacs de croquettes d’un volume correspondant à un mois. La taille du sac dépend de la taille de votre animal. Plus le nombre de rations est important, plus le sac va durer longtemps. Pour les boites (ou les pochons), mieux vaut acheter des conditionnements pour un repas ou pour un jour.

6. Pourquoi conserver les aliments dans leur emballage d’origine ?

Les aliments doivent être conservés dans leur emballage d’origine, même si celui-ci est transféré dans un container hermétique. Ceci permet de retrouver les numéros de lot et les références en cas de litige. Ceci limite aussi les contaminants et garantit une meilleure conservation.

7. Les aliments contiennent-ils des "conservateurs" ?

Les fabricants peuvent utiliser des antioxydants, ce sont des molécules qui ont la particularité de "piéger" l’oxygène et donc de limiter l’oxydation des graisses et des autres composants sensibles. Ils peuvent utiliser aussi des conservateurs des molécules qui ont la particularité de rendre l’eau indisponible aux moisissures. Mais l’utilisation de ces additifs est réglementée. Tout ce qui n’est pas explicitement autorisé est interdit et des taux maximum autorisés existent pour certains de ces additifs.

8. Quelles conditions doit remplir un aliment pour bien se conserver ?

Au départ l’aliment doit être sain et les emballages non contaminés. Il doit pour cela suivre la règlementation en vigueur. L’emballage doit être étanche aux insectes, à l’air et à la lumière. La teneur en eau doit être limitée. L’aliment peut être stocké sous atmosphère contrôlée d’azote. L’aliment doit enfin être stocké au sec et à l’abri de la chaleur.

9. Un aliment sec sans conservateur peut-il se conserver ?

Oui, c’est théoriquement possible mais il faut au départ que le fabricant ait une excellente maitrise du séchage pendant la fabrication et le stockage. Les conditions de stockage (au sec, sans reprise d’humidité, dans un endroit frais) pendant la durée de vie du produit ne peuvent en effet être garanties par le fabricant.

10. Y a-t-il des contrôles au moment de la distribution ?

Oui. Les contrôles de conformité aux règlements d’hygiène, de fabrication, de sécurité sanitaire, sont effectués par les inspecteurs vétérinaires officiels dépendant de la DGAL et la conformité aux règles de communication par les agents dépendant de la DGCCRF. Les deux corps sont maintenant réunis au sein des DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations). En cas de doute, vous pouvez les solliciter.

Source : Animal Attitude n°19

...